Contenu de marque : le Home Office de Léa Jamelot

Envie de poussez la porte du home office de Léa Jamelot tout en prenant un petit cours sur le contenu de marque ? Ça tombe bien, Artigas Films vous invite à découvrir comment KERHIS s’est adapté à cette période de confinement.

contenu de marque léa jamelot kerhis
Une mini-série vidéo business toulousaine

L’éditeur breton de progiciels de gestion intégrée pour les filières agricoles est un maillon essentiel de la production agricole française. Par conséquent, s’adapter au changement imposé par la crise du coronavirus est un enjeu primordial.

Léa Jamelot, chargée de communication, nous montre les coulisses de son confinement. Par ailleurs, elle nous livre quelques secrets pour garder la forme et le moral a bloc… n’est pas Breton qui veut !

En quoi est-ce du contenu de marque ?

« Le Home Office de » est une mini-série de vidéos en auto-interview proposée par Artigas Films en cette période de confinement. Taillées pour LinkedIn et Facebook, elles sont un exemple parfait de contenu de marque, tant pour Artigas Films que pour KERHIS. En effet, l’idée est tout simplement de livrer un court contenu vidéo sur le modèle question/réponse, alternant entre un ton sérieux et un ton décalé. C’est un contenu relativement light mais facile à produire. Cela en fait un produit parfait pour intégrer dans une stratégie de contenu de marque… C’est d’ailleurs ce qu’à fait Artigas Films 🙂

Laurent Moussinac

 

> A LIRE : Garonne, un tournage au fil de l’eau au cœur de Toulouse

Toulouse : les doctorants auront 180 secondes pour convaincre

L’Université Fédérale de Toulouse fera concourir 18 doctorant·e·s pour l’édition 2019 de « Ma thèse en 180 secondes » (MT180) le lundi 25 mars. Le candidat plébiscité par le public toulousain montera à Paris pour la finale nationale.

portaraits photo vidéo toulouse production audiovisuelle

Conquérir Toulouse en 180 secondes

Ils sont 18 à avoir passé le filtre des présélections le 12 mars dernier. Les heureux candidats de cette 6e édition de « Ma thèse en 180 secondes » s’affronteront lundi 25 mars sous les projecteurs du théâtre Sorano à Toulouse. Mais cette fois-ci, c’est grâce aux votes du public que le vainqueur sera désigné. Et l’affaire n’est pas mince… des abeilles, aux mouettes, en passant par les étoiles, les molécules, l’intelligence artificielle ou encore le chromosome X… les sujets passionnants ne manquent pas ! Par conséquent les candidats devront redoubler de talent pour que leur prestation marque les esprits. Qui remportera la 1re manche à Toulouse et s’envolera pour Paris ? Réponse lundi soir…

Des portraits photo et vidéo pour présenter les candidats

L’Université Fédérale de Toulouse a fait appel à Artigas Films pour réaliser les portraits photographiques et vidéo des 18 candidats. Les visuels permettent de fournir un contenu de qualité pour le dossier de presse et les publications sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, le jours le jour J, les photos sont indispensables pour que le public s’y retrouve dans les votes.
La demande du service communication était la suivante : recréer un univers lumineux proche de celui de la présentation finale devant public afin de donner l’illusion que les photos ont été prises sur scène.

tournage photo vidéo toulouse
Coulisses du tournage des portraits photo et vidéo

Pour obtenir ce résultat, nous avons opté  pour la mise en place d’un studio sur fond noir au sein même de l’Université fédérale. Ainsi, après les présélections, les étudiants ont été invités à pitcher une deuxième fois leur thèse devant nos caméras…

réalisateur vidéo corporate toulouse Laurent Moussinac

 

> A LIRE : Occitanie : des vidéos pour booster le 1er cluster de robotique de la région

Marketing vidéo : Combien de vidéos vos clients regardent chaque jour ?

Vous entendez parler de marketing vidéo tous les jours. Mais vous êtes-vous déjà demandé avec quelle fréquence les gens regardent des vidéos ? Chaque individu a un rapport singulier avec l’écran. Cependant, une tendance est certaine, la vidéo prend chaque fois plus une place prépondérante dans le quotidien des Français et donc dans la stratégie marketing des entreprises.

marketing vidéo communication digitale toulouse occitanie
Les chiffres du marketing vidéo donnent le ton

La vidéo, un objet de consommation courant ?

Autrefois exclusivement présente au cinéma et à la télévision, l’image cinétique, ou vidéo, vous suit à présent partout. Du lever au coucher vous la croisez forcément, parfois consciemment, d’autres fois non. Téléphone, ordinateurs, tablettes, VR, 360°, Live… la vidéo a su se marier parfaitement à notre culture de l’écran.

En 2017,  le State of the Video Industry Global Research Study, AOL publiait une étude  faisant l’état des lieux de la vidéo digitale en France. L’enquête révèle que 83% des consommateurs regardent quotidiennement des vidéos en ligne. Aussi, 69% d’entre eux confient regarder plus de vidéos qu’il y a un an, preuve de l’augmentation en volume.

Autre chiffre intéressant, 60% des consommateurs visualiseront des vidéos sur les réseaux sociaux (Facebook, Snapchat, Instagram etc.). Cette donnée est particulièrement importante, puisqu’elle reflète l’importance des plateformes sociales comme moyens de communication. Pour les entreprises, c’est ici que la notion de marketing social prend tout son sens.

Le marketing vidéo au service de votre communication d’entreprise

Il apparaît que 87% des marketers utilisent du contenu vidéo dans leur stratégie marketing. Et cela n’est pas surprenant ! Au-delà de la grande tendance à consommer de la vidéo, il y a d’autres facteurs très séduisants. La vidéo permettrait de dire en 1 minute l’équivalent de 1,8 million de mots, ce qui en fait un support de choix.

Par ailleurs, d’un point de vu SEO, la vidéo permet un référencement naturel sur les moteurs de recherche dont les performances vont bien au-delà  du contenu texte et photo. Rajoutez à cela une présence prolongée sur votre site internet (le temps de visionner la vidéo), et votre marketer est aux anges.

Sur les réseaux sociaux, la viralité des vidéos versus les photos ou le contenu texte n’est plus à démontrer. Rappelez-vous que 60% des consommateurs y visionnement du contenu vidéo. Votre entreprise doit y être et le contenu publié doit séduire.

Alors, qu’attendez-vous pour sauter le pas ?

Laurent Moussinac
Fondateur d’Artigas Films,
votre expert en communication vidéo

Reportage entreprise : des enfants du monde entier dans une colo française

Reportage entreprise : ils ont entre 6 et 17 ans, viennent du monde entier et ont une envie commune, apprendre le français. Artigas Films a suivi ces jeunes dans leur immersion en colonies de vacances françaises. Ils nous racontent l’expérience VSF Camps à travers des témoignes émouvants. Nous vous invitons à découvrir ces portraits d’enfants qui ont vécu entre 9 et 20 jours loin de chez eux.

reportage vidéo audiovisuel toulouse occitanie
Reportage vidéo réalisé par Artigas Films en Occitanie

L’immersion est la clef de l’apprentissage

Pour apprendre une langue, rien de tel que de vivre une expérience d’immersion dans le pays. C’est ce que propose chaque été depuis 20 ans VSF Camps à des dizaines d’enfants. A la montagne, à la campagne, à la mer ces enfants Américains, Turques, Japonais, Allemands, Brésiliens etc. se mélangent, le temps d’une semaine, aux autres enfants français.

Découvrez l’immersion au Hameau de Moulés, en Aveyron :

Un reportage entreprise pour montrer le déroulement du séjour

VSF Camps a souhaité que nous suivions ses jeunes en activités dans les camps. L’entreprise souhaitait ici un support pour montrer à ses clients, via l’image, le type de séjour auxquels participent les enfants. Il s’agit de rassurer, bien sûr, mais également de recueillir les témoignages de ceux qui en parlent le mieux : les enfants.

Le reportage entreprise peut être par la suite présenté sur le site, en complément des renseignements écrits. Il peut être partagé sur les réseaux sociaux où parents et enfants pourront découvrir l’expérience VSF. Les jeunes générations, très proches du média audiovisuel, utilisent également ce support pour montrer en septembre à leurs amis ce qu’ils ont fait cet été. Le reportage vidéo facilite alors le bouche à oreille.

Et vous, quel format choisirez-vous ? Vous hésitez encore ? Contactez-nous !

Découvrir l’immersion à leucate :

Un grand merci à tous les enfants qui se sont prêtés au jeu des questions/réponse pour la réalisation des vidéos de VSF Camps.
Envie d’en voir davantage ? Découvrez toutes les vidéos réalisées par Artigas Films pour VSF Camps sur le site summercampsinfrance.com !

Photographie : souriez, vous networkez !

Un sourire sympathique, un regard d’expert·e, les épaules droites ou une allure souple et agile… votre photographie professionnelle peut en dire long sur votre personnalité. Bien que souvent conscients de son importance, nombre de professionnels la négligent « par manque de temps ». D’autres avouent simplement ne pas avoir rencontré « le bon interlocuteur ». Pour networker en ligne, une photographie qui vous montre sous votre meilleur jour est un atout essentiel. Artigas Films vous livre quelques conseils pour réussir la vôtre !

photographie professionnelle corporate d'entreprises à Toulouse
Portraits de 16 dirigeants d’entreprises Toulousaines

4 astuces pour une photographie réussie

1 – Une posture travaillée

Nous sommes tous différents et ce qui fonctionne pour certains ne fonctionne pas nécessairement pour les autres. Un bon photographe saura vous aider à trouver votre meilleur profil. Assis ou debout, vous avez le choix entre une pose de face ou bien de trois-quarts. Optez pour la pose de face pour donner une image de franchise, de sincérité. Choisissez la pose de trois-quart pour intimer une sensation de mouvement, de dynamique à votre portrait.

2 – Un regard soutenu, en toutes circonstances

Soyons honnêtes, regarder droit dans l’objectif a quelque chose d’intimidant. Pour conserver un air naturel, regardez juste au dessus de ce dernier (ex : la marque de l’appareil photo ou la main du photographe). Soutenez le regard, pensez aux valeurs que vous voulez véhiculer (sérieux, dynamisme, audace…). Comme il s’agit d’une photo corporate, votre regard se doit d’inspirer la confiance tout en invitant au dialogue.

3 – Le sourire, à dégainer avec modération ?

L’éternelle question que se sont posés tous les professionnels au moins une fois, dois-je sourire sur ma photographie pro ? Et bien il n’existe pas de réponse toute faite. Cela va entièrement dépendre de votre profession, votre poste, du statut que vous souhaitez tenir. Si vous arborez un sourire, vous augmenterez de manière non négligeable votre capital sympathie. Si vous soutenez un air sérieux, vous engagerez votre expertise, votre autorité. Les deux peuvent parfois coexister dans un regard souriant et une bouche détendue, mais sérieuse. Car oui, ne l’oubliez pas, vous souriez également avec les yeux !

4 – Que raconte ma tenue ?

Elle revêt une importance capitale, tout comme votre coiffure. Sur votre photo comme dans votre quotidien, votre tenue va envoyer des signaux à vos interlocuteurs. Des lignes et des couleurs sobres renverront à un certain classicisme, garant d’une image d’expertise… mais un peu plan-plan, soyons sincères. A l’inverse, une touche voire une palette entière de couleur permettront de vous distinguer, de marquer les esprits. Si une certaine originalité peut jouer en votre faveur, veillez à ce que les codes du corporate soient néanmoins respectés, au risque de ne pas être pris au sérieux. En somme, montrez-vous tels que vous le feriez à un événement pro, une soirée networking. Les gens doivent se souvenir de vous !

Plus de 60 portraits d’entrepreneurs Toulousains réalisés par Artigas Films

A l’occasion de la soirée mensuelle de la CPME31 du mois d’avril dernier, Artigas Films a réalisé pas moins de 65 portraits photo professionnels. Les dirigeants et entrepreneurs présents se sont prêtés au jeu, faisant de cette opération un énorme succès.

Envie de vous faire tirer le portrait ? D’offrir à vos employés un atout de communication pour un networking efficace ? Faites-le nous savoir !
Laurent Moussinac

 

> A LIRE : La vidéo au service de ma stratégie de marque

Linked In : votre portrait offert par Artigas Films !

Votre photo Linked In est la première chose que vos clients et partenaires verront en se rendant sur votre profil. Ne négligez plus cet élément essentiel de votre communication !

photo portrait linked in toulouse

Artigas Films vous donne rendez-vous le mardi 27 mars au siège de la CPME31 pour vous offrir une séance photo studio de 10 minutes.

• 14H-16H réservez votre séance en écrivant à Laurent sur contact@artigasfilms.com – indiquez votre nom, la tranche horaire privilégiée et le nombre de personnes

• 16H-18H venez vous faire photographier sans rendez-vous

N’hésitez pas à convier vos collaborateurs, partenaires ou clients à l’événement.

ACCÈS :
CPME 31
55 avenue Louis Bréguet
31400 Toulouse
Bâtiment ARIANE – 3ème étage

 

L’industrie du futur s’est donné rendez-vous au SIANE 2017

 

Le 24, 25 et 26 octobre 2017 s’est tenu le Salon des Partenaires de l’Industrie au Parc des Expositions de Toulouse. Ce sont plus de 700 entreprises qui ont répondu à l’appel de l’innovation et qui ont fait part au quelques 9000 visiteurs des solutions de l’usine de demain.

siane 2017 toulouse vidéo film entreprise industrie robot

Le fleuron de l’industrie robotique et informatique ont offert au public Toulousain des démonstrations pour le moins épatantes. Des robots autonomes qui se déplacent dans les allées du salon aux bras articulés qui vous saluent depuis l’entrée, il n’en fallait pas plus pour hypnotiser notre équipe !

Découvrez ou redécouvrez en images ceux qui feront l’industrie de demain : les robots !

Briceño Guerrero : projection à la Maison de l’Amérique Latine de Soy América

Le 9 mars 2017 avait lieu un hommage au philologue vénézuélien J.M. Briceño Guerrero à la Maison de l’Amérique Latine à Paris.

Soy América, documentaire d'Alicia Fuenmayor et de Laurent Moussinac sur Briceño Guerrero.
Extrait du documentaire Soy América.

Le penseur et poète Latino-Américain est connu pour avoir établi le concept des trois identités latino-américaines, concept qu’il a développé dans son livre « Le Labyrinthe des Trois Minotaures ».

Selon Briceño Guerrero, les trois identités du Latino-Américain sont en conflit perpétuel, elles se battent pour avoir le dessus l’une sur l’autre. Ces trois identités sont décrites sous la formes de trois discours par l’écrivain : le Discours Mantuano, le Discours de la Seconde Europe et le Discours Sauvage.

Le documentaire Soy América revient sur la pensée de J.M. Briceño Guerrero

Nous avons réalisés, avec Alicia Fuenmayor, un court-métrage documentaire qui revient sur les questions identitaires qui agitent la pensée latino-américaine. « Soy América » vous invite à la rencontre d’un continent que l’Histoire passée et présente interroge. Qui sommes-nous ? Quel est notre héritage ? Et quels sont les bénéfices de cet héritage ?

Alternant images de voyages et archives cinématographiques, le film d’Alicia Fuenmayor brosse un portrait à la fois tendre et acerbe de l’Amérique Latine.

Cette vidéo fut présentée le 9 mars à la Maison de l’Amérique Latine. Vous pouvez la retrouver en libre accès ci-dessous.

Photo portrait de laurent moussinac, auteur, réalisateur, producteur audiovisuel et vidéo à Toulouse. Laurent Moussinac

A LIRE AUSSI :

Comment réaliser une vidéo d’entreprise en 5 étapes ?

 

Carnet de tournage : Chef opérateur pour « Les Fleurs d’Adeline »

En février prenait fin le tournage du dernier moyen-métrage du réalisateur Catalan Jan Amor : « Les Fleurs d’Adeline ». Chef opérateur de cette production toulousaine, je vous raconte mon expérience.

 

En 2016, Jan Amor, jeune cinéaste Catalan, se lançait dans le tournage de son premier moyen-métrage « Les Fleurs d’Adeline », réalisé à Toulouse. Il s’agit d’une tragédie familiale où jeux psychologiques, meurtres et enquêtes tiennent en haleine le spectateur durant toute la durée du film.

Sur le tournage j’ai assuré le rôle de Chef opérateur pour la grande majorité des scènes tournées. Qu’est-ce que fait le Chef opérateur ? Et bien pour faire court c’est celui qui tient la caméra. Et pour faire long, c’est aussi celui qui va déterminer les valeurs de plans, c’est à dire le positionnement de la caméra, la composition du plan tourné. C’est aussi lui qui va réaliser les réglages de la caméra, assurer les travellings, et parfois il peut aussi s’occuper de la photographie.

Ici nous avions la chance de travailler avec une photographe qui coordonnait l’éclairage et l’habillage des plans.

Actrice studio en train de jouer dans court-métrage à Toulouse.
Actrice à l’oeuvre, photo de Julien Bedos.

Un travail de préparation avec le réalisateur et la directrice de photographie

Avant de tourner, nous nous sommes réunis tous les trois pour parler de l’esthétique et des valeurs de plans que Jan souhaitait pour son film. Il nous a laissé beaucoup de liberté dans les propositions et les choix esthétique, sa seule préoccupation étant  qu’ils répondent à ses intentions narrative.

Nous avons donc procédé à un important travail de préproduction en réalisant un découpage technique qui nous guiderait tout au long du tournage pour savoir où placer la caméra et quelle valeur de plan construire.

Opérateur, réalisateur, photographe derrière la caméra.
Derrière la caméra, photo de Julien Bedos.

De nombreux lieux de tournage

L’un des défis que posait d’emblée ce film était la multiplications des lieux de tournage. Nous avons au total tourné dans sept lieux différents ce qui est considérable pour un court ou un moyen métrage.

La journée qui a demandé le plus de préparation est sans doute celle où nous avons tourné dans les bois. C’était l’hiver et il nous fallait anticiper le froid, assurer l’autonomie énergétique pour nos instruments techniques, et faire en sorte que chaque membre de l’équipe soit en mesure de travailler malgré ces conditions.

Des bureaux, des salles de cours, des extérieurs, des salles de bains, des chambres, des salons… l’équipe image a du s’adapter à tout type d’environnements. L’enjeu : conserver une cohérence de lumière et de couleurs. Un enjeu réussi grâce à une savante coordination entre le chef électro, la directrice de photographie et le chef-op.

Laurent Moussinac derrière la caméra.
Laurent Moussinac par Julien Bedos.

Le plan séquence : la patte de Jan Amor

S’il y a une chose que je retiendrai du jeu de caméra de ce jeune réalisateur, ce sont les plans séquences. Jan adore répéter et répéter à nouveau les scènes jusqu’à ce que la chorégraphie entre ses acteurs et son équipe technique soit parfaite. Je retiens en particulier un plan séquence, tourné dans la chambre du protagoniste, Arnold, où la caméra tenait un rôle clef. En tant que chef opérateur, ces scènes sont aussi complexes qu’excitantes. La caméra devient acteur du film, elle se met en mouvement synchrone avec les acteurs. Ce plan est certainement l’un des plus aboutis du film, et il n’y a qu’un secret à sa réussite : répétition, répétition et répétition.

Réalisateur court-métrage toulouse.
Jan Amor par Julien Bedos.

Photo portrait de laurent moussinac, auteur, réalisateur, producteur audiovisuel et vidéo à Toulouse.Laurent Moussinac

A LIRE AUSSI :

Comment réaliser ma vidéo d’entreprise en 5 étapes ?