Et l’audiovisuel révolutionna la communication de nos entreprises

Il y a 15 ans, qui aurait imaginé la place qu’allait prendre le média audiovisuel dans notre vie ? Qui aurait pu anticiper que Steve Chen, Chad Hurley et Jawed Karim, les trois amis qui fondèrent YouTube en 2005, allaient changer la donne ?  Retour sur une petite révolution.

“Me at the zoo” est la première vidéo publiée sur la plateforme YouTube. A l’image, Jawed Karim, loin de se douter que cette visite au zoo de San Diego aller changer à jamais l’histoire de la vidéo.

L’audiovisuel avant le web, ça ressemblait à quoi ?

Avant que YouTube, Netflix, Instagram, Twitter et TikTok ne viennent bouleverser la manière dont on échangeait et consommait des vidéos, l’audiovisuel français se concentrait essentiellement sur deux écrans : le petit et le grand. D’une part la télévision privée et publique. D’autre part le cinéma.

Pour faire simple, la télévision privée serait financée par la publicité tandis que la publique le serait par l’impôt. De son côté, le cinéma serait financé en partie par l’argent public, et en partie par les chaînes qui achètent les films. Par conséquent, pour une entreprise ou une institution, envisager une campagne publicitaire vidéo impliquait alors une diffusion télé ou bien cinéma.

Bien qu’offrant d’excellents résultats, ce type d’action publicitaire restait hors budget pour un grand nombre d’entreprises françaises. Mais ça, c’était sans compter sur la révolution numérique…

Pour la fiction et le documentaire on a vu des acteurs comme Netflix, Amazon Prime ou Disney+ venir modifier nos habitudes ; pour les vidéos web, ce sont les réseaux sociaux tels que YouTube, Twitter, Instagram ou LinkedIn qui ont créé de nouveaux modes de consommation.

Internet et les écrans, les game changers de la vidéo

Depuis les années 2010, tout s’accélère. En effet, avec le haut-débit puis la fibre, la 4G et la multiplication des écrans, la consommation de vidéos explose. Emboitant le pas à Youtube, des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou encore LinkedIn deviennent des plateformes phares pour échanger et visionner des vidéos. Ces acteurs du numérique constituent autant de nouveaux canaux de diffusion et de nouveaux formats pour les annonceurs.

J’aime poser la question suivante aux entrepreneurs que j’accompagne : Consommez-vous plus de vidéo aujourd’hui que vous ne le faisiez il y a 10 ans ? La réponse est systématiquement oui.

audiovisuel audiovisuelle vidéo
La révolution touche aussi le B2B, nombreux sont les professionnels qui consomment l’information sous forme de vidéo. LinkedIn, YouTube ou Twitter sont des plateformes de choix pour ces cibles.

Côté production, la révolution est avant tout technologique. On voit débarquer sur le marché du matériel plus petit, plus performant et sensiblement moins cher. En conséquence de cela, les coûts de production baissent drastiquement. 

En définitive, on se retrouve aujourd’hui avec une consommation de vidéo plus importante, une myriade de canaux de diffusion et des coûts de production accessibles. Pour un film d’entreprise, le budget moyen est compris entre 2000 et 5000 €. A ce prix-là, la vidéo est devenu pour beaucoup d’entreprises un incontournable de leur stratégie de communication.

Et vous ? Quelle est la place de la vidéo au sein de votre stratégie de communication ?

 

réalisateur vidéo corporate toulouse
Laurent Moussinac
fondateur d’Artigas Films