Tournage vidéo : le numérique est-il réservé aux hommes ?

L’association Science Animation nous a sollicité pour réaliser deux portrait vidéo sur le thème du numérique. Alexia Audevart et Lily-Alice Ward nous parlent de leur métier. Retour sur le tournage vidéo de ce film.

tournage vidéo toulouse occitanie
Tournage vidéo : interview de deux professionnelles du numérique.

La vidéo au service de la pédagogie et de la science

L’association Science Animation, basée en Occitanie, travaille à la vulgarisation de la science pour un accès au plus grand nombre. Entre autres, ses missions consistent à créer des modules prêt à l’emploi pour l’enseignement de la science auprès des jeunes publics. C’est dans ce cadre que l’association a fait le choix de la vidéo comme support pédagogique.
En effet, pour agrémenter un module sur le numérique, elle a souhaité donner la parole à deux professionnelles du digital. Objectif : prouver aux jeunes que le numérique n’est absolument pas réservé aux hommes.

Le format retenu pour ce film a été celui de l’interview. Retour sur le tournage vidéo.

Vous aimerez peut-être lire : Occitanie : des portraits de médecins installés dans les territoires

Un tournage vidéo en mode “face caméra”

Pour notre client, il était essentiel que la vidéo soit dynamique mais également franche. D’une part, il s’agissait de ne pas perdre le spectateur avec une interview longue et monotone. D’autre part, il était pertinent que les intervenantes s’adressent directement à la caméra pour plus d’intimité et donc de sincérité.

Finalement, nous avons opté pour un témoignage alterné des deux professionnelles. Par conséquent, le tournage vidéo s’est concentré d’abord sur une puis sur l’autre des intervenantes. Ainsi, une première caméra filmait fixement le visage de l’intéressée. Puis l’autre, installée sur un rail motorisé, captait la scène de plus loin.

Enfin, le tournage terminé, nous sommes passés au montage. Puisqu’il s’agissait de garantir la dynamique, nous nous sommes attachés à alterner savamment les plans et à intercaler les questions. Ce format, popularisé par Konbini, est très efficace pour faire passer des messages courts et impactants.  Par exemple, cela permet de créer un contenu vidéo de plusieurs minutes sans images d’illustration (à l’inverse du reportage vidéo) sans pour autant lésiner sur le rythme.

Découvrez le résultat !

Laurent Moussinac

réalisateur vidéo corporate toulouse