Tutoriel produit pour la gamme des blocs multiprises Otio

Enexo, marque du Groupe HBF, nous a confié la réalisation d’une série de tutoriels produits. En vue de démontrer la facilité et la rapidité d’installation de sa gamme de blocs escamotables, Enexo a envisagé de les mettre en situation. Retour sur le déroulé du projet.

tutoriel produit installation vidéo film tuto
Bloc encastrable à glissière Otio, commercialisé par Enexo

Un tutoriel produit pour rassurer l’acheteur

Le besoin d’Enexo était simple et affiché. En effet, il s’agissait de conforter le client dans son processus de décision d’achat. Par ailleurs, le type de produit – blocs multiprises encastrables ou escamotables sur un plan de travail – correspond souvent à un premier achat. Il était donc nécessaire d’accompagner le futur usager dès le départ.
Enexo nous a demandé de réaliser des films produits mettant à la fois en scène l’installation mais aussi l’utilisation du produit.

Tournage dans différents univers de la maison

Afin de montrer les produits Otio dans différents univers, nous avons recréé un studio de tournage dans un véritable appartement. De cette manière, nous avons pu mettre en situation les produits à la fois dans un univers cuisine et un univers bureau. Le réalisme que procure le décor et l’excellent – il faut le souligner – jeu des comédiens ont permis de montrer, avec simplicité, tout le potentiel des produits.

Montage et animations : un tutoriel haut en couleur

Pour la post-production, le service communication d’Enexo nous a fourni une trame graphique précise. Par conséquent, les tutoriels conservent parfaitement l’unité graphique de la maison.
Au de-là du montage, nous avons réalisé une mise en mouvement des produits dans un “carrousel” afin de pouvoir les présenter successivement.

Découvrez le résultat :

réalisateur vidéo corporate toulouseLaurent Moussinac

> A LIRE : MA THÈSE EN 180 SECONDES 

Production audiovisuelle : quand Toulouse fait son cinéma

La Ville rose a servi de décor à plus d’une production audiovisuelle au cours des dernières décennies. Retour sur le tournage de trois films réalisés à Toulouse entre 2006 et  2015.

Production audiovisuelle à Toulouse illustrée par une photo de la ville

LE GANG DES ANTILLAIS de Jean-Claude Barny – 2015

C’est à Toulouse que le réalisateur de « Nèg Maron » a choisi de tourner en 2015 son quatrième long-métrage « Le Gang des Antillais » adapté de l’autobiographie de Loïc Léry. Cette production audiovisuelle nous raconte l’histoire de Jimmy, Antillais fraîchement débarqué à Paris à la fin des années 1970. Jimmy fait parti des déçus de la génération « Bumidom », ceux-là encouragés à rejoindre la métropole par le « Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’Outre-Mer » créé par Michel Debré. Désabusé, il participe à une série de braquages menés par « La Gang des Antillais ».

Si Toulouse a été retenue, c’est pour sa plausible ressemblance avec la banlieue parisienne des années 1970. L’histoire s’affranchie du lieu et la Ville rose se prête au jeu sans moucher.

Parmi les lieux de tournages nous retiendrons le bureau de Poste du Bazacle, une laverie près de la place Belfort, un intérieur d’appartement dans le quartier Victor Hugo, la rue Laganne à Saint-Cyprien, ou encore quelques scènes près de l’Hôpital de La Grave.

Découvrez la bande-annonce du Gang des Antillais

LES DERNIERS JOURS DU MONDE des frères Larrieu – 2008

En 2008, Arnaud et Jean-Marie Larrieu investissent Toulouse pour cette grosse production audiovisuelle réunissant à l’écran Mathieu Amalric, Catherine Frot, Karin Viard et Sergi López.

L’histoire est simple : c’est la fin du monde et Toulouse est devenue la Capitale de la France suite à la destruction de Paris. Cela n’empêche pas Robinson Laborde, interprété par Mathieu Amalric, de poursuivre sa quête amoureuse qui l’emmène sur les routes de France et d’Espagne.

Si le film fait escale à Toulouse, c’est loin d’être l’unique lieu de tournage de cette production : Biarritz, Pampelune, Taïwan, le Lot, Paris pour ne citer qu’eux.

Les Toulousains auront reconnu la Prairie des Filtres, reconvertie en campement militaire, la place du Capitole, théâtre de l’explosion d’un bus, ou encore l’hôtel de l’Opéra, où s’est replié le gouvernement.

Voir la bande annonce des Derniers jours du monde

3 AMIS de Michel Boujenah – 2006

En 2006 Michel Boujenah tourne son deuxième long-métrage avec pour seul et unique décor Toulouse et sa brique rouge. Tombé amoureux de la ville vingt ans auparavant, c’est ici que le réalisateur a décidé de réunir Mathilde Seigner, Pascal Elbé et Kad Mérad. Comme son nom prête à y penser, le film nous parle d’amitié. Trois amis d’enfance, des souvenirs, des tranches de vie et une question : qu’est-ce qu’un ami ?

La place Salengro tient une place primordiale dans le film, c’est entre autre ici que la mère adoptive de Mathilde Seigner tient un salon de thé. C’est également ici qu’elle y rencontre le personnage interprété par Yves Reigner, guide conférencier juché sur la marchette de la fontaine.

La production audiovisuelle de Boujenah nous fait également découvrir la Cour Henri IV du Capitole, la place Saint-Etienne, la Garonnette et les berges de la Garonne, le Canal du Midi, et le Musée des Augustin. Des scènes d’intérieur sont tournées dans des appartements situées à l’angle de la rue de l’Esquile et de la rue du Taur.

Visionnez la bande-annonce de 3 Amis

Photo portrait de laurent moussinac, auteur, réalisateur, producteur audiovisuel et vidéo à Toulouse. LAURENT MOUSSINAC
A LIRE AUSSI

Comment la vidéo révolutionne la communication des entreprises ?