Film de communication : une série thématique pour le cluster de la robotique en Occitanie

Retour en images sur le film de communication réalisé pour le cluster Robotics Place. Consacré au design, il s’agit du premier épisode d’une série thématique sur les métiers de la robotique. Découverte du projet et du process de réalisation.

Regrouper les métiers de la robotique au sein d’un cluster régional

Pour les membres Robotics Place, se regrouper au sein d’un cluster favorise l’association de compétences. Par conséquent, cela permet d’être plus compétitifs et performants à l’heure de répondre à des demandes complexes.

Aujourd’hui, Robotics Place réunit plus de 80 acteurs majeurs de l’industrie de robotique en Occitanie. Et parmi eux, des roboticiens, des industriels, des dronistes, des chercheurs, des experts en cobotique, en design, en IA etc.

Vous aimerez aussi lire : Industrie électronique : découvrez SEMO

La vidéo, un outil puissant pour la communication régionale et nationale

En 2018, Robotics Place avait déjà fait appel à Artigas Films pour réaliser une série de vidéos. En effet, le cluster souhaitait proposer aux adhérents de disposer d’un portrait vidéo, adoptant le format de l’interview. D’une part, cela permettait d’offrir plus de visibilité aux entreprises qui souhaitaient participer. D’autre part, il s’agissait d’un atout marketing clef pour faire connaître le cluster en maximisant la diffusion de ce contenu vidéo.

Cette fois-ci, l’enjeu est autre. Effectivement, ici le souhait du cluster était de réaliser une série de vidéos thématiques. Puisque Robotics Place associe tout une kyrielle de différents métiers, il semblait pertinent de les présenter. Ainsi, en accord avec les parties prenantes, nous avons opté pour un format vidéo à la fois didactique et dynamique. Pour ce faire, c’est le reportage vidéo avec voix off qui a remporté l’adhésion du groupement. Enfin, quant au style, il se veut à la fois technologique et proche de l’humain.

film de communication Toulouse Antracite WD Rocks
Pause café entre deux prises lors du tournage du film de communication consacré au design pour la série thématique de Robotics Place. Crédit photo : Émilie Soussi

Retour sur le tournage de ce premier film de communication consacré au design

Pour le premier épisode, ce sont les métiers liés au design qui ont été mis à l’honneur. En vue de faire connaître ces métiers souvent résumés à une réflexion sur l’esthétique, deux sociétés nous ont ouvert leurs portes. Au programme, déconstruire les idées reçues et mettre l’accent sur les expertises.

Tout d’abord, nous nous sommes rendus chez Antracite où Thomas et Anthony nous ont fait découvrir les différentes étapes de leur métier. Réflexion, maquettage, impression 3D, prototypage etc. Ensuite, c’est Émilie et Céline qui nous ont reçu au sein de WD Rocks pour nous parler de leur travail. Au menu, des rencontres sur le terrain, des prototypes, des plans, des tests, de l’UX etc.

Pour le tournage, nous avons fait le choix de mettre en scène les différentes étapes qui sont mentionnées par la voix off. En conséquence, le montage vidéo nous présente un déroulé linéaire du processus de réflexion sur le design. En outre, lors des prises de vues, on a vraiment souhaité travailler l’esthétique des images. Et quand au résultat, il se veut léché mais emprunt de réalité. Rythmé, tout en restant pausé.

Par ailleurs, on s’est attaché à chercher de la texture à la fois dans l’image et dans le son. En effet, la caméra joue beaucoup avec les flous, les plans serrés, les visages et les perspectives. Et en ce qui concerne le son, chaque ambiance sonore et chaque action est retranscrite ce qui apporte de la profondeur au récit.

Alors, qu’en dîtes-vous ?

Laurent Moussinac

réalisateur vidéo corporate toulouse

Témoignage vidéo : Conecteo donne la parole à ses partenaires

Conecteo a choisi le témoignage vidéo pour mettre à l’honneur ses partenaires intégrateurs. Retour sur la stratégie vidéo de l’éditeur de solutions pour centres d’appel basé en Aquitaine.

production film communication témoignage vidéo
Interview de Frédéric Bauduin, directeur du développement chez Komeo, partenaires intégrateurs de la solution Kiamo.

Un partenariat développeur/intégrateur pour optimiser les process

Conecteo a développé une solution clef en main pour gérer les flux entrants et sortants des centres d’appels. Pour l’éditeur, l’enjeu était d’optimiser la commercialisation et l’intégration de son logiciel Kiamo sur tout l’hexagone. Par conséquent, Conecteo s’est doté d’un réseau d’intégrateurs qualifiés et certifiés. En effet, pour assurer un suivi au plus près du client, le développeur aquitain a fait le choix de s’entourer d’acteurs de proximité reconnus

Basé tout près de Lille, Komeo est l’un des 20 partenaires intégrateurs de la solution Kiamo sur le territoire. Avec ses 15 ans d’expérience dans le milieu des télécommunications, Komeo est un allié de choix pour la présence de Kiamo dans les Hauts-de-France. C’est à l’occasion du tournage d’un témoignage client en vidéo à Lille que Conecteo nous a confié la réalisation de ce premier film partenaire.

Vous aimerez lire : Communication vidéo : le choix du témoignage client pour Conecteo

Donner la parole aux acteurs de terrain grâce au témoignage vidéo

Acteur majeur dans la gestion des interactions des entreprises, Conecteo a placé la vidéo au centre de sa stratégie de communication. Et si le témoignage vidéo client faisait déjà partie des outils mis en place par Conecteo, le groupe a décidé d’aller plus loin. Effectivement, c’est à présent au tour des partenaires intégrateurs de se saisir du micro et de témoigner dans un film.

Ce format, relativement pratique et rapide à mettre en place, revêt plusieurs avantages. Premièrement, il est peu coûteux comparé à une publicité mettant en scène des acteurs, par exemple. Ensuite, il offre la possibilité de créer un contenu didactique fort, tout en mettant un visage sur des idées, ce qui crédite le discours et renforce le message.

Enfin, le film témoignage constitue une mise en avant du tiers intervenant, que ce dernier soit client, partenaire ou autre. Ainsi, c’est l’occasion de renforcer une collaboration, un lien de confiance avec l’entité qui témoigne. De plus,  en terme de communication, c’est gagnant-gagnant pour les deux entités.

Alors, inspirés ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous consulter pour découvrir nos offres et nos tarifs.

 

Laurent Moussinac

réalisateur vidéo corporate toulouse

Du témoignage client à la stratégie de contenu

Aujourd’hui je vous dis tout, c’est promis ! Vous saurez tout sur le témoignage client sous forme de vidéo. Mais dans un premier temps nous allons voir ensemble pourquoi il essentiel d’avoir une stratégie de contenu (aussi appelée stratégie de marque). Ensuite nous verrons les avantages qu’il y a à employer la vidéo dans votre stratégie de brand content (variante angliciste). Et enfin nous aborderons le fameux format du témoignage client vidéo. 

interview vidéo institutionnelle CMA du Rhône à Lyon
Laurent Moussinac, directeur d’Artigas Films en train de réaliser une interview

De l’importance de développer une stratégie de contenu

Le contenu, qu’est-ce que c’est ? Et bien le meilleur exemple que je puisse vous donner c’est l’article que vous êtes en train de lire ! En effet, en tant que marque, Artigas Films se dote d’une stratégie de contenu. Régulièrement, son fondateur (c’est moi) publie des articles sur le blog du site de l’entreprise. Ces publications ont trois objectifs.

Tout d’abord, il s’agit pour moi de partager de l’information avec la communauté qui me suit, de mettre à disposition de mes abonnés LinkedIn, clients, futurs clients ou simples visiteurs des astuces, conseils et bonnes pratiques. Ainsi, j’offre, tel un média, un service d’information gratuit qui augmente ma visibilité sur la toile et ma notoriété au sein du réseau.

Le deuxième objectif est de générer du trafic sur mon site web. En effet, cet article partagé sur les réseau est une porte d’entrée supplémentaire vers ma page web.

Et le dernier objectif, améliorer mon référencement Google. Et oui Google adoooooore le contenu et il nous le rend bien. Mais alors pourquoi la vidéo est si intéressante dans votre stratégie de contenu ?

google référencement vidéo stratégie de contenu
Le moteur de recherche roi

Le choix de la vidéo dans votre stratégie de marque

Je vous ai donné l’exemple de cet article mais bien entendu il existe de nombreux types de contenus comme peuvent l’être la photo ou la vidéo.
Mais soyons honnêtes, la vidéo tire bien son épingle du jeu, et cela pour trois raisons.

Premièrement, le contenu vidéo peut revêtir un caractère viral sur les réseaux sociaux, ou du moins peut bénéficier d’une forte mise en avant (sponsoriser ce type de publications est néanmoins souvent nécessaire, ne l’oubliez pas). En effet, les plateformes comme Linkedin, Facebook, Instagram et compagnie ont tendance à offrir une plus grande visibilité à ce type de contenus. Rappelez-vous, ce contenu est une porte vers votre site internet…

Deuxièmement, la quantité d’information par minute que vous pouvez mettre dans une vidéo est sans commune mesure à celle contenue dans un tweet, un article, voire même une photo. On dit qu’une image vaut mille mots… imaginez une vidéo ! 

Troisièmement, encore et toujours le référencement… Google sait que la vidéo est contenu de choix et il va en tenir compte dans sa manière de référencer votre site. Une page qui contient une vidéo c’est une page qui va avoir une meilleure côte pour les petits robots du moteur de recherche roi. Et puis, très concrètement, un visiteur qui visionne une vidéo de 3 minutes sur votre site, c’est un visiteur qui reste 3 minutes sur votre site… et ça c’est plutôt bon !

témoignage client vidéo clap
Silence demandé, moteur, ça tourne, action !

Le témoignage client vidéo, un format simple et efficace

Mais pourquoi insiste-t-il autant avec le témoignage client ? C’est vrai après tout, il existe mille autres formats de contenu vidéo (le tutoriel, le film de présentation corporate, la vidéo publicitaire etc.). 

Mon goût pour le format témoignage client vient d’un constat simple. On vit dans une société de recommandation. Avant d’aller au resto, vous aimez lire les avis clients, et avant de faire appel à un prestataire vidéo comme Artigas Films, vous serez tenté de regarder ses références et les avis laissés par ses clients sur sa fiche Google

Partant de ce postulat, avant d’investir des milliers, des centaines de milliers voire des millions d’euros dans une solution, vous aurez peut-être envie d’entendre de vive voix les clients qui ont fait confiance à telle ou telle entreprise vous livrer leur témoignage, parler de leur expérience client. Cela est d’autant plus nécessaire dans le tertiaire où il n’est toujours évident de “montrer” ce que l’on commercialise.

Et le petit plus ? C’est un format vidéo relativement simple et peu coûteux à réaliser (par rapport à une publicité, par exemple). Et c’est un format qui va mettre à l’honneur votre client, puisque vous allez tourner le film chez lui… cette collaboration peut venir consolider les liens préexistant entre prestataire et client !

En conclusion, le témoignage client vidéo est un format simple à mettre en place, avec un excellent ROI. Voilà pourquoi chez Artigas Films on vous le recommande chaudement ! Et comme promis, vous savez tout 🙂

Voici un exemple de témoignage client réalisé par Artigas Films pour le compte de Kiamo :

Laurent Moussinac

réalisateur vidéo corporate toulouse

> A LIRE : Vidéo institutionnelle : un témoignage client pour Foliateam et Kiamo

Vidéo institutionnelle : un témoignage client pour Foliateam et Kiamo

Foliateam et Kiamo nous on commandé en novembre 2019 une vidéo institutionnelle prenant la forme d’un témoignage client. Le tournage s’est déroulé à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Rhône où la solution Kiamo a été déployée par Foliateam. Retour sur la mission.

film institutionnel foliateam kiamo
Clap de synchronisation pour l’interview de Franck Lebel, secrétaire Général de la CMA du Rhône

Les télécommunications, au cœur de la révolution numérique

Foliateam et Kiamo sont deux acteurs majeurs des télécommunications en B2B sur le territoire national. Le premier intervient comme opérateur, intégrateur et hébergeur. Quant au second, il conçoit des logiciels dédiés à la relation client.

“L’un ne va pas sans l’autre.” Simon Berger Delahaye, responsable de la relation client pour la CMA du Rhône

La relation client constitue un enjeu crucial pour la CMA du Rhône. C’est pour cette raison que l’institution a fait appel à Foliateam. En effet,  la CMA recherchait un outil adapté et surtout modulable pour s’implémenter à l’architecture du système d’information existant. C’est chez Kiamo, partenaires de longue date, que Foliateam est allé chercher la solution.

tournage vidéo institutionnelle making of lyon
Aurélie Utratny s’apprête à annoncer la prochaine prise

Le témoignage client : une vidéo institutionnelle sur mesure

Dans la stratégie commerciale des deux entreprises, le retour client est essentiel à l’amélioration constante du service fourni. De la même manière, les deux services communication accordent la plus haute importance aux vidéos de témoignages client.

Et cela pour deux raisons. La première est de répondre à un besoin de “montrer” aux futurs clients ce qu’il n’est pas toujours évident de voir. En effet, quoi de plus invisible que l’information ? La deuxième est clairement d’offrir un gage de confiance de la part de solides clients quant à leur satisfaction.

interview vidéo institutionnelle CMA du Rhône à Lyon
Laurent Moussinac, directeur d’Artigas Films en train de réaliser une interview

Afin de répondre au mieux aux attentes de Foliateam et de Kiamo, j’ai proposé une vidéo institutionnelle basée sur plusieurs interviews “témoignages”. Pour ce qui est des questions, elles ont été pensées par les services comm’. Pour ma part, j’ai préconisé l’emploi de deux caméras : une fixe en portrait et une montée sur rail motorisé, offrant un plan plus large sur la personne.
Des images d’illustration des locaux et des employés viennent dynamiser et rythmer la vidéo institutionnelle.

Pari réussi. La post-prod touche bientôt à sa fin… on a hâte de partager le résultat !

Laurent Moussinac

réalisateur vidéo corporate toulouse

A LIRE : Captation vidéo de la réunion semestrielle du CRPP

Garonne, un tournage au fil de l’eau au cœur de Toulouse

En octobre 2019, la société bretonne éditrice de progiciels pour la filière agricole nous a confié la réalisation d’un film retraçant son opération de “job dating” sur la Garonne. Retour sur le tournage de notre vidéo pour Kerhis.

Pont-Neuf Garonne à Toulouse Kerhis
Cadre exceptionnel pour un entretien hors du commun sous les arches du Pont-Neuf à Toulouse

Le concept de recrutement innovant du breton Kerhis

Très lié aux milieux sportifs nautiques, l’éditeur de logiciels breton soutient entre autres deux skippers sur la Transat Jacques-Varbes et sponsorise la championne de kayak Léa Jamelot.

Également responsable de la communication de Kerhis, la kayakiste et athlète olympique en lisse pour les J.O. de 2020, est abonnée aux idées innovantes. En effet, en mai 2019, Léa Jamelot avait déjà organisé un “boat dating” sur un voilier Class 40, au large de la côte du Finistère.

Il était donc évident pour le concepteur de logiciel de récidiver lors de sa campagne de recrutement toulousaine. Cette fois-ci les candidats ont du sortir les rames pour défendre leur parcours face aux recruteurs. En effet, c’est à bord d’un canoë, sous les majestueuses arches du Pont-Neuf de Toulouse, que le job dating a pris place.

Cet événement revêt un double enjeu pour Kerhis. D’une part, il s’agit d’une opération séduction pour attirer des profils intéressants. D’autre part, c’est l’opportunité rêvée de créer du contenu de marque. Et c’est là que la société bretonne a fait appel à nous.

Léa Jamelot job dating Garonne Toulouse Kerhis
Les candidats se jettent littéralement à l’eau pour le poste

C’est une Garonne : retour sur ce tournage au fil de l’eau

“Ma vague émeraude, c’est une Garonne, quand elle se fait chaude, au bras du Pont-Neuf” chantait le poète Toulousain, Claude Nougaro.

Les besoins de Kerhis étaient clair. Afin de démultiplier “l’effet wow” de ce recrutement innovant, il fallait une vidéo. Le canal de diffusion principal étant LinkedIn et les réseaux sociaux, j’ai préconisé un format court. En effet, il fallait que le message passe en très peux de mots, en très peu de temps.
 
Le tournage s’est déroulé à la fois depuis les berges, pour suivre l’embarquement des candidats, ainsi que sur l’eau. Je dois avouer que j’ai rarement eu un si beau bureau… J’ai enfilé un gilet de sauvetage et suis monté à bord d’un canoë. Léa Jamelot m’a alors guidé en toute quiétude jusqu’au milieu du fleuve. J’ai alors tenté de collecter un maximum d’images des échanges entre recruteurs et candidats.
 

tournage du film corporate de Kerhis sur la Garonne à Toulouse
Nicolas Le Marechal, responsable des ressources humaines pour Kerhis

 
Je me suis retrouvé avec une très grande quantité de rushs, et c’était là toute mon intention. Afin de pouvoir livrer un concentré très impactant, avec seulement les meilleurs moments, les meilleurs images, il me fallait de la matière. Pour le montage, j’ai adopté les codes de la vidéo virale taillée pour les réseaux : des images qui parlent d’elles même, une musique dynamique, des titres qui apportent un complément d’information.
 

En tant que professionnel de la vidéo, ce fut une première que de tourner sur l’eau. Je remercie Kerhis et en particulier Léa de m’avoir offert cette opportunité.
 
Laurent Moussinac
réalisateur vidéo corporate toulouse
 

Contenu vidéo pour une agence immobilière à Toulouse

Pour cette rentrée, Artigas Films a été sollicité pour réaliser du contenu vidéo pour un acteur de l’immobilier toulousain. Retour sur les besoins du client et la stratégie de contenu.

Du contenu vidéo et photo pour le community management

Au cœur de la stratégie de community management, ou gestion des réseaux sociaux, on trouve la stratégie de contenu ou brand content. En d’autres termes, une entreprise qui veut communiquer grâce à internet va devoir fournir du contenu à sa communauté. Cela peut prendre la forme d’articles (comme celui que vous êtes en train de lire), de publications sur les réseaux, de photos et bien entendu de vidéos. Au-delà d’une vraie valeur ajoutée pour votre référencement Google, ce contenu va vous permettre d’être actif donc visible auprès de votre communauté. En effet, votre contenu vidéo et photo peut-être à la fois publié sur votre site et partagé sur vos réseaux (LinkedIn, Facebook, Instagram etc.).

contenu vidéo toulouse
Les contenus vidéo et photo sont les plus efficaces

Une agence immobilière proche de sa communauté

Le réseau d’agences immobilières Stéphane Plaza nous a sollicité pour une séance de prise de vues photo et vidéo dans l’une de ses agences toulousaines. Ce contenu permet à chaque agence de miser sur une communication de proximité avec sa communauté.

Lors de cette séance, la direction et le staff se sont prêtés au jeu des interviews et des quizz vidéo sur des formats courts. Grâce à la vidéo, on montre des visages, on met une voix sur ces visages. On réhumanise totalement la com’ et on lui rend sa dimension première : la proximité. Et pour une agence de quartier c’est essentiel !
Le ton de ces vidéos doit à la fois véhiculer le sérieux des équipes, tout en gardant un aspect sympathique et chaleureux.

agence immobilière toulouse
Vitrine de l’agence immobilière Stéphane Plaza Côte Pavé à Toulouse

Un grand merci pour l’accueil réservé par l’équipe de l’agence de Côte Pavé. Vous trouverez trois autres agences Stéphane Plaza à Toulouse, une agence Centre, une agence Minimes Pont Jumeaux et une agence Faubourg-Bonnefoy.

Laurent Moussinac

réalisateur vidéo corporate toulouse

> A LIRE : Comment rédiger le cahier des charges pour le vidéaste ?

Prestataire vidéo : comment rédiger le cahier des charges pour votre film d’entreprise ?

Votre entreprise doit faire appel à un prestataire vidéo et vous devez rédiger le cahier des charges ? Voici quelques recommandations pour bien réussir votre document de travail.

cahier des charges prestataire vidéo film corporate toulouse
Réussir la rédaction du cahier des charges

Présentez la société et contextualisez le besoin

Pour bien comprendre vos besoins, le prestataire vidéo devra d’abord comprendre qui vous êtes. Par conséquent, faites un petit brief sur l’historique de la société, ses valeurs, ses produits ou services, ses clients et sa zone de chalandise.

Ensuite, clarifiez dans quel contexte s’inscrit votre projet de film corporate. Par exemple, s’il s’agit d’un film événementiel, détaillez au vidéaste l’événement en question, sa dimension, ses enjeux et un bref déroulé de la journée. Ou encore, s’il s’agit d’une campagne de brand content (témoignages clients, tutoriels, interviews de collaborateurs etc.), expliquez dans quelle stratégie s’inscrit le projet vidéo. Ce dernier point nous rapproche tout naturellement de notre prochaine recommandation…

> A LIRE : Découvrez nos offres pour la réalisation de votre vidéo d’entreprise

Définissez les objectifs de votre vidéo

Après avoir posé le cadre, il s’agit maintenant de définir les objectifs de votre film d’entreprise. Ainsi, vous pouvez répondre aux 4 questions suivantes :

– Pour qui ? Quelle est la cible de votre film ? Le grand public, les pros, les institutionnels, vos employés, vos partenaires, vos investisseurs…

– Pour quoi ? Que voulez-vous accomplir avec ce film ? Promouvoir la sortie d’un produit, faire dans le didactique,  fédérer les équipes, rassurer le client, mettre en avant des innovations, présenter les différents sites de l’entreprise et leurs fonctions etc.

– Comment ? Quels moyens envisagez-vous ? L’interview de clients, de collaborateurs, le reportage sur le terrain, la mise en scène studio de vos produits etc. Si vous avez réfléchis à un synopsis, c’est le moment d’en parler.

– Où ? Enfin, réfléchissez au canal de diffusion (site web, LinkedIn, Facebook, Instagram etc.)

Et en bonus : pensez aussi au format (horizontal, carré, vertical) , à la durée, au ton, à une éventuelle voix off, des sous-titres en français, anglais etc.

marketing communication vidéo brand content cible tououse

Ce qu’il reste à définir avec le prestataire vidéo

Le prestataire aura besoin de connaître vos contraintes en terme de dates. Ainsi, il est préférable d’établir un calendrier de production qui va venir fixer des dates pour : la consultation des offres, la date butoir pour le choix du prestataire vidéo,  les réunions de préparation du tournage, la date envisagée pour le tournage, le temps de post-production et la date de livraison souhaitée.

prestataire vidéo film toulouse communication video
Une bonne pré-production pour un tournage fluide

Bien entendu, cette liste de recommandations n’est pas exhaustive et les besoins de chaque projet peuvent justifier de petites ou grandes variations. Néanmoins, si ces conseils vous ont été utiles et que vous avez envie d’aller plus loin pour discuter de votre projet, n’hésitez pas à nous contacter !

réalisateur vidéo corporate toulouseLaurent Moussinac

> A LIRE : Découvrez les vidéos réalisées par Artigas Films

Production vidéo : un cluster pour booster la robotique, des vidéos pour booster le cluster…

Retour sur une production vidéo avec Robotics Place.

En Occitanie, les acteurs de la robotique ont pris le parti de mutualiser leur compétences pour offrir des solutions complètes et compétitives à leurs clients. Cette synergie, à mi-chemin entre la coopération et la concurrence, est définie par Laurent Latrose, président du cluster, par le terme “coopétition”. Lumières sur Robotics Place !

logo occitanie robotics place
Logo du cluster de la robotique en Occitanie

Fédérer les compétences du secteur de la robotique en Occitanie

Parce qu’il regroupe des membres intervenant sur différents aspects de la robotique, le cluster offre une réponse complète aux demandes complexes des clients. En effet, certains projets nécessitent des compétences multiples qui ne sont généralement pas développées en interne au sein d’une même entreprise. Grâce à Robotics Place, chaque membre peut offrir une expertise dans le domaine de compétence où il est le plus performant. Par conséquent, il s’agit d’une initiative gagnant-gagnant pour les clients tout comme pour les professionnels de robotique en Occitanie.

tournage films entreprises corporate toulouse occitanie

La production vidéo au service de Robotics Place

Le cluster a fait appel à Artigas Films pour réaliser une production vidéo sous la forme d’une série de portraits de ses membres. Ainsi, le format retenu a été celui de l’interview dans une atmosphère  lumineuse “technologique”. Quant à l’habillage, réalisé par le Studio Darman, celui-ci reprend la charte graphique et l’univers robotique propre au cluster.

tournage des films et vidéos audiovisuelles en Occitanie à la cci toulouse
Tournage des interviews à la CCI de Toulouse

Ci-après, découvrez quelques uns des témoignages réalisés :

Valérie Auffrey, directrice de Tecnalia France, Montpellier, Occitanie.

Luc Trunzler, directeur de TwinswHeel, Cahors, Occitanie.

Laurent Latorse, directeur de Airod Technologies et président de Robotics Place, Toulouse, Occitanie.

Envie d’en savoir davantage ? Rendez-vous sur le site de Robotics Place.

 Laurent Moussinac, directeur d’Artigas Films

A LIRE : Combien de vidéos vos clients regardent chaque jour ?

Postproduction : carnet de bord d’un monteur

La postproduction, ou montage, est ce qu’on considère souvent comme la troisième écriture d’un film ou d’une vidéo. Je vous raconte ici comment s’est déroulé le montage du clip de prévention “Qui va payer l’audition ?”.

Le clip “Qui va payer l’audition ?” est un projet porté par Thomas Peraire, professeur au Centre de Formation des Métiers d’Agen et réalisé par Rémi Dupouy, auteur de documentaires animaliers. La réalisation de ce film à mis à contribution tous les élèves d’une classe du CAP peinture et carrosserie.  Leur but ? Participer au concours organisé par l’INRS sur la thématique du risque au travail et dans le milieu de l’apprentissage professionnel. La postproduction vidéo s’est déroulée en trois étapes.

Préparer le terrain avant le tournage

Lorsque Rémi m’a sollicité pour réaliser le travail de postproduction de cette vidéo, nous avons échangé par téléphone à plusieurs reprises pour clarifier les intentions, les détails techniques, décider d’un agenda et d’un mode opératoire. Cette étape est essentielle car elle permet au réalisateur et au monteur d’harmoniser leurs méthodes de travail.

Pour ma part, cela m’a permis d’en savoir davantage sur le style de rendu que Rémi attendait. En l’occurrence, il recherchait quelque chose de “clipé”, avec un rythme assez soutenu et des alternances entre lent et rapide. A la suite de nos échanges, Rémi m’a fourni un découpage technique, première écriture de son histoire. Ce document spécifie les effet visuels et sonores voulus. Il m’a entre autre permis de constituer à l’avance une sonothèque avec des bruits susceptibles d’être utilisés pour le mixage son.

Extrait de la postproduction vidéo sur les risques liés au bruit.
Lucas travaille sans casque et s’expose au bruit. Extrait de “Qui va payer l’audition ?”.

Visionnage des rushs et directions de postproduction

Une fois le tournage réalisé, Rémi et Thomas sont venus m’apporter les rushs à Toulouse. Nous avons passé trois heures ensemble à visionner une à une toutes les prises réalisées afin de choisir ensemble les meilleures. Thomas a parlé de pédagogie, Rémi d’esthétique, les deux m’ont de nouveaux livré leur vision et leurs attentes vis-à-vis du projet. Notre réunion nous a également permis de choisir les musiques qui seraient intégrées au clip.

Par ailleurs, Rémi m’a briefé sur les quelques modifications de scénario qui ont eu lieu lors du tournage. Je vous parlais de 3e écriture un peu plus tôt. En effet, on considère généralement l’écriture du scénario comme la 1ère écriture, le tournage comme la 2e et la postproduction comme la 3e. Entre ce qu’on écrit et ce qu’on filme, il y a souvent des changements.

Ici le tournage et le montage vidéo n’étant pas assurés par la même personne, il s’agissait de passer le relais. Il est nécessaire que le monteur et le réalisateur soient sur la même longueur d’onde pour garantir la cohérence du projet.

Impression écran de la ligne de temps de montage vidéo du clip réalisé à Toulouse.
Timeline de montage du clip “Qui va payer l’audition ?”

Postproduction cadencée et livraison du projet

Pour ce projet, nous avions une date limite : celle de la clôture des participations au concours. Le timing était serré et je n’avais que 35h pour monter et livrer le film, ce qui rendait encore plus indispensable le travail préparatoire.

Une fois que Rémi et Thomas sont partis, je me suis mis au travail. Le dérushage m’ayant permis de classer toutes les bonnes prises dans l’ordre, j’ai vite pu présenter “un ours” (montage brut) aux commanditaires.

Le challenge principal de ce clip a résidé dans le rythme. Le film ne devait pas faire plus de 2 minutes et ce n’est en montant que j’ai réalisé la quantité de plans tournés ! Il a parfois fallu couper, et réduire la durée de certains plan au minimum. Au final l’effet “clipé” ne s’en est porté de mieux. L’autre défi a été le son. En effet, il s’agissait de réaliser un design sonore oppressant et qui allait crescendo jusqu’à la rupture finale. Là où le couperet tombe. L’acouphène, le silence, le battement de cœur, puis la porte qui se referme sur notre protagoniste.

J’ai au total fait 3 versions du clip. A chaque fois, je faisais parvenir la nouvelle version à Rémi et Thomas pour recueillir leurs feedback. La précision des retours faits par Rémi a été cruciale. Un commanditaire qui sait ce qu’il veut : que rêver de plus ?

Une fois le clip terminé, j’ai envoyé la vidéo à l’INRS. Juste à temps pour qu’elle soit en lisse pour le concours annuel. Quelle sera la vidéo que les élèves présenteront l’année prochaine ? Mystère ! En attendant, le message est passé : protégez vos oreilles !

Photo portrait de laurent moussinac, auteur, réalisateur, producteur audiovisuel et vidéo à Toulouse. Laurent Moussinac

A LIRE AUSSI :

Comment la vidéo révolutionne la communication des entreprises ?

L’interview : ingrédient indispensable au succès de votre film d’entreprise ?

L’interview est un élément clef de votre vidéo d’entreprise. Elle met un visage sur votre marque, elle humanise votre service ou votre produit. Artigas Films vous dit comment réussir vos films corporate en y intégrant des entretiens.

Laurent Moussinac derrière la caméra, tournage, interview.
Derrière la caméra, photo de Julien Bedos.

L’interview : crédibiliser et rassurer votre audience

Vous avez un message à faire passer à votre audience et avez choisi la vidéo comme média ? Très bon choix. Une question se pose alors : faut-il ou non inclure de l’interview dans votre film ?

L’entretien dans un film d’entreprise se différencie sensiblement de l’entretien journalistique. Il s’agit davantage de recueillir un témoignage que d’enquêter sur des faits. Pour le spectateur c’est l’occasion de mettre un visage sur votre message. Pour vous, c’est un engagement moral fort, une affirmation de votre valeur ajoutée.

Qui mieux que vos clients pour convaincre vos prospects ? Que vos employés pour faire rêver les candidats ? Ou encore que vos investisseurs pour rassurer de nouveaux partenaires ?

Les bénéfices de l’interview sont multiples. Tantôt pédagogique, tantôt vectrice de confiance, tantôt charismatique, elle place l’humain au centre du message.

Essentielle à votre communication, l’interview devra s’intégrer à votre stratégie de communication vidéo. Sera-t-elle partie prenante de votre film ? Constituera-t-elle un média à part entière sur votre site internet ? Vous devrez répondre à ces questions avant de vous lancer dans la réalisation.

“A travers elle, vous envoyez de nombreux messages sur vos valeurs, votre éthique, votre capital sympathie…”

Les secrets d’une interview réussie

Préalablement à l’entretien, le client et le réalisateur doivent déterminer quels seront les objectifs. Quel message, quelle cible, quelle intention et quel ton.

Au moment de l’interview, la première règle est la mise en confiance. L’intervieweur et l’interviewé doivent être à l’aise. Pour cela on peut discuter en off avant le tournage, on peut aussi prévoir des questions légères en début d’entretien. Cette mise en condition est nécessaire pour que la parole soit libre et sincère.

Alternant questions ouvertes et fermés, l’intervieweur dirige l’entretien de manière à emmener le sujet sur tous les thèmes présentant un intérêt.  Le “QQOQCP” est une technique répandue pour faire le tour d’un thème : quoi, qui, où, quand, comment et pourquoi ? Les réponses à ces questions constituent le cœur de l’entretien.

En résumé :
• l’interview rassure, crédite et humanise
• s’intègre de différentes manière à votre stratégie vidéo
• répond à des objectifs précis à définir au préalable
• elle est fluide et sincère grâce des mécanismes maîtrisés
Photo portrait de laurent moussinac, auteur, réalisateur, producteur audiovisuel et vidéo à Toulouse. Laurent Moussinac

Découvrez un exemple concret d’intégration d’entretiens clients et employés à une vidéo d’entreprise avec ce film sur les enfants de VSF Camps.

A LIRE AUSSI :

Comment réaliser son film d’entreprise en 5 étapes ?